Rhinoplastie fermée et ouverte ?

rhinoplastie ouverte ou fermée 30 Mar

Rhinoplastie fermée et ouverte ?

Docteur, utilisez-vous la rhinoplastie ouverte ou fermée ? Une des questions que les patients se posent souvent, lors de la première consultation pour une chirurgie de rhinoplastie. C’est une éternelle dispute entre deux techniques chirurgicales pour remodeler le nez. La question des patients est plus que légitime puisque c’est le droit du patient de savoir ce que fera le chirurgien plasticien le jour fatidique de la rhinoplastie. Une brève introduction s’impose afin d’expliquer brièvement quels sont les réels avantages et inconvénients des deux techniques.

Technique de rhinoplastie fermée

La rhinoplastie fermée est avant tout un terme ambigu, car il véhicule l’idée que le chirurgien plasticien travaille avec un champ opératoire fermé et ne peut donc pas voir ce qu’il fait. Le terme le plus correct est celui de “rhinoplastie endonasale“, c’est-à-dire une rhinoplastie réalisée par des incisions vendo-nasales, c’est-à-dire cachées à l’intérieur du nez, non visibles de l’extérieur dans la sphère sociale et / ou privée.

La technique endonasale présente deux avantages principaux :

  • Le premier est d’éviter la cicatrice externe à la base de la columelle, c’est-à-dire la région anatomique qui sépare les deux narines ;
  • Le second avantage est celui de la cicatrisation plus rapide dans le temps en 6-8 mois environ, du fait du traumatisme mineur au niveau de la pointe nasale dont le décollement est plus limité que la technique à ciel ouvert. Avec la technique fermée.

L’opération de rhinoplastie fermée dure environ 40 à 60 minutes.

Technique de rhinoplastie ouverte

La rhinoplastie ouverte consiste en un remodelage de la pyramide nasale par une cicatrice au niveau de la columelle, cette zone anatomique qui sépare les deux narines. Cette incision stratégique permet la dissection totale de la pointe nasale avec une vision directe de toutes les structures anatomiques dans tous leurs détails. La conséquence la plus immédiate est que les manœuvres chirurgicales correctives sont effectuées avec une facilité relativement plus grande que la technique fermée.

Les greffes nasales sont nécessaires avec ce type de technique pour redonner appui à la pointe du nez, ce qui peut être responsable de la raideur des structures nasales en période post-opératoire.

La petite cicatrice réalisée peut parfois ne pas cicatriser de manière optimale et une chirurgie de correction esthétique supplémentaire à ce niveau peut être nécessaire, qui peut être réalisée sous anesthésie locale et en ambulatoire.

L’opération de rhinoplastie ouverte dure environ 90 à 120 minutes.

technique rhinoplastie

Revenons à la question initiale, rhinoplastie ouverte ou fermée ?

Dans la plupart des cas, l’approche fermée est recommandée, sans cicatrice columellaire externe. Quant à la technique ouverte, elle est réservée pour :

  • Les nez post-traumatiques, dans lesquels il existe une déviation axiale de la pyramide nasale ;
  • Dans les cas où des corrections fonctionnelles de la valve nasale externe sont également nécessaires ;
  • Malformations congénitales
  • Cas complexes de rhinoplastie secondaire

Le choix entre fermé ou ouvert ne concerne pas le résultat final de l’intervention qui est « garanti » par la main du chirurgien choisi.

Que sont les greffes de cartilage et où sont-elles utilisées ?

Le greffon est un fragment de tissu, dans le cas de la chirurgie nasale, un fragment de cartilage, qui est prélevé, mis en forme optiquement, puis fixé dans le site receveur. Le greffon a pour fonction de combler des zones de défaut volumétrique et/ou de soutien structurel, telles que celles positionnées au niveau de la pointe du nez dans le cas d’une technique à ciel ouvert.

Le greffon peut être prélevé sur le cartilage de la cloison nasale ou prélevé sur le cartilage costal. Dans ce dernier cas, il sera nécessaire de faire une cicatrice supplémentaire au niveau du thorax, généralement pratiquée dans le sillon sous-mammaire chez la femme, et dans le tiers inférieur du thorax chez l’homme, afin de la rendre moins visible. L’utilisation de greffons en rhinoplastie a l’avantage de corriger les défauts avec du tissu autologue, précisément, donc sans rejet et avec des résultats stables et durables. L’utilisation excessive de greffons nasaux peut entraîner des pointes nasales raides dans le cas d’une rhinoplastie ouverte.