La rhinoplastie ethnique est une opération de chirurgie du nez, demandée souvent par les patients africains et asiatiques. Elle a pour objectif d’affiner la forme très caractéristique du nez ethnique sans supprimer les origines et la particularité morphologique du patient.

Plusieurs personnes tombent dans le cliché du nez fin, tracé avec perfection au beau milieu du visage et ceci afin d’améliorer leur perception de soi, vu la tendance croissante du corps et du visage sur mesure.

Les caractéristiques d’un nez ethnique

Nez africain

Le nez africain se définit par un tissu cutané assez développé, un dorsum large et aplati avec une pointe mal définie des ailes narinaires amples.

Nez asiatique

Ce nez se caractérise généralement par un dorsum et une projection de pointe peu étendus, avec un tissu cutané et sous-cutané épais, au contraire des tissus cartilagineux qui sont faibles.

Nez caucasien ou perse

Ce nez se caractérise souvent par un dorsum large et une bosse. La projection nasale est plongeante et très marquée alors que la pointe est mal définie.

Avant de recourir à une rhinoplastie ethnique en Tunisie

Avant de recourir à une intervention chirurgicale assez délicate, il est nécessaire de réaliser au minimum 3 consultations préopératoires, y compris celle avec le médecin anesthésiste.

Ces consultations sont importantes car, au cours desquelles le praticien examine les analyses sanguines, les radiographies, et établit ainsi le dossier médical du patient. Des simulations en 3D sont également possibles afin de concevoir une image approximative du résultat final.

La prise des anti-inflammatoires et des anticoagulants est très déconseillée avant un mois de l’intervention ainsi que le tabagisme pour ne pas altérer la qualité des cicatrices.

Déroulement d’une rhinoplastie ethnique

Cette opération de chirurgie esthétique est plus compliquée qu’une rhinoplastie classique car elle concerne non seulement les tissus cutanés (qui sont déjà épais) mais également les tissus cartilagineux et même l’aspect général du nez, tout en conservant les spécificités morphologiques du patient.

Cette intervention dure environ deux heures sous anesthésie générale et nécessite une nuit d’hospitalisation. Dans le bloc opératoire, le chirurgien esthétique délimite les nouveaux périmètres des ailes narinaire, sans déplacer leur base d’implantation mais juste en diminuant l’épaisseur de la peau des narines. En cas de nécessité, il modifie la projection des tissus cartilagineux (pour embellir la pointe et l’arête).

Les cicatrices sont soit cachées à l’intérieur des narines, soit camouflées par leur pourtour.
boutton foire aux questions