Rhinoplastie en été et convalescence : est-ce possible ?

rhinoplastie en été 13 Juin

Rhinoplastie en été et convalescence : est-ce possible ?

Nous sommes maintenant dans le troisième millénaire. L’ère du paraître plutôt que de l’être. Tout à fait immédiatement, plutôt que des objectifs à long terme. Mais surtout une sorte de pseudo-savoir pour tous grâce à internet et aux réseaux sociaux qui permettent à chacun d’exposer des idées et des concepts.

En réalité, le web, source infinie d’informations qu’il faut pourtant savoir sélectionner et peser, crée aussi la confusion, alimentant parfois des clichés inexacts. L’un des plus populaires ? La saisonnalité des chirurgies esthétiques.

Chaque période de l’année a des “pour” et des “contre” à évaluer, mais aucun n’est à exclure a priori.

Ici, nous voudrons vous parler de la chirurgie esthétique la plus pratiquée au monde : la rhinoplastie ou la chirurgie du nez. Plus précisément, si une convalescence correcte peut être effectuée et effectuée même en été.

Rhinoplastie : corriger le nez

convalescence rhinoplastie

Comme mentionné dans l’introduction, il s’agit de la chirurgie la plus pratiquée en considérant les deux sexes. Et il n’est pas difficile de comprendre pourquoi. : le visage est toujours là pour que tout le monde puisse le voir, donc un nez laid qui est exactement au centre et dans une position surélevée peut rapidement devenir une cause de honte et de faible estime de soi.

Quand on parle de chirurgie du nez, on peut en fait parler de deux interventions différentes :

  1. Rhinoplastie, ou plutôt correction esthétique de la pointe et/ou de tout le dos.
  2. La rhinoseptoplastie, idéale lorsqu’il faut corriger une déviation nasale, souvent à l’origine de troubles fonctionnels.

Pour plus de commodité, nous utiliserons désormais le terme rhinoplastie pour les deux, car aux fins de cet article, la différence n’est pas contraignante.

Rhinoplastie

La chirurgie du nez est une intervention :

  • Assez simple du point de vue du patient.
  • La rhinoplastie n’est pas très douloureuse.
  • Il ne demande qu’une bonne patience car il s’installe durablement lentement.
  • Il peut présenter des cicatrices externes minimes (rhinoplastie ouverte) qui se limitent uniquement à la columelle (bande de peau qui sépare les deux narines). Parfois même à la base des narines, si leur ouverture doit être réduite.
  • Il a un bon composant gonflant, ce qui permet cependant de voir le résultat, un bon 70-75% de celui-ci, déjà après le retrait de la plaque rigide, une semaine après la chirurgie.
  • Complexe pour le chirurgien, car il doit travailler dans un espace étroit et avec une possibilité d’erreur très faible.

Cela dit, si le choix du chirurgien est important pour chaque chirurgie, il l’est encore plus pour celle-ci.

L’été pourrait-il être un choix judicieux ?

La saisonnalité de la chirurgie fait partie des légendes urbaines qui ont porté la chirurgie esthétique. Malheureusement pas le seul. Vous êtes curieux d’en découvrir d’autres.

En fait, l’été est aussi propice à la rhinoplastie que l’hiver. Il faudra simplement avoir une approche différente de la convalescence.

Quels sont les ennemis de la rhinoplastie post-opératoire réalisée en été ?

L’été est la période de l’année où la plupart des gens se reposent. Loin du travail, du rythme effréné et du stress de la vie quotidienne. Parfait état mental pour subir une intervention chirurgicale.

Vous avez plus de temps et moins d’engagements. Les journées peuvent être organisées avec plus de sérénité. Bref, vous pouvez vous consacrer davantage à vous-même. Et quoi de mieux que de le consacrer à s’améliorer ? Peut-être corriger votre nez ?

Faire une rhinoplastie en été est un choix qui n’a qu’à faire attention à certaines variables : soleil, chaleur et transpiration. Ceux-ci affectent le fonctionnement de notre corps à la fois dans des conditions normales et dans la phase de guérison.

Les cicatrices, les gonflements et les ecchymoses sont une constante après tout traumatisme. Et la chirurgie l’est. Mais ils peuvent avoir des extensions différentes, et cela fait une différence.

La convalescence de la rhinoplastie implique principalement des ecchymoses et des œdèmes. Mais il peut avoir tout au plus une ou plusieurs petites cicatrices. Il s’agit de gravures de quelques millimètres. Cela signifie moins de temps pour guérir.

Rhinoplastie en été oui ou non ?

subir rhinoplastie en été

La réponse peut être oui.

Guérir complètement, pour chaque opération, c’est attendre plusieurs mois. Pour la rhinoplastie même un an ou plus. Mais pour revenir à 100% dans votre vie il suffit que :

  • les ecchymoses et l’enflure disparaissent. Et cela arrivera dans quelques semaines environ.
  • les cicatrices prennent un peu plus de temps à cicatriser. Mais en 4/6 semaines ils viennent d’être fermés et déjà peu visibles.

Vous pouvez donc l’opérer :

  • même en juillet ou en août. Si vous vouliez consacrer les vacances / période post-opératoire à la pure détente. Loin des “ennemis” mentionnés ci-dessus. Exposition au soleil en priorité.
  • Mais au plus tard en juin si vous ne voulez pas renoncer aux bains de soleil et aux baignades dans la mer en août.

Si la seule période disponible était celle des mois les plus chauds de l’année mais, en même temps, vous n’aviez pas l’intention de vous fixer des limites pour profiter de la période estivale, alors il deviendrait obligatoire de trouver un moyen de tergiverser, en une façon ou dans à l’autre, à l’automne-hiver. Passer un autre été avec votre petit profil adoré.

Il existe en fait une correction “momentanée” qui ne limite le patient que pendant quelques jours : le Rinofiller. Un traitement et non une chirurgie.

L’été est donc un choix possible pour cette chirurgie, mais pas seulement.