Pour en savoir plus de votre rhinoplastie

rhinoplastie en Tunisie 26 Juil

Pour en savoir plus de votre rhinoplastie

Comment choisir le meilleur chirurgien esthétique pour refaire le nez ?

Un bon chirurgien est basé sur plusieurs critères comme sa qualité, sa formation et son expérience.

Votre chirurgien doit faire partie des docteurs qualifiés par le conseil national de l’ordre des médecins qui sont largement reconnus pour respecter les normes les plus élevées dans le domaine de la chirurgie plastique et esthétique par l’affichage de leurs informations d’identification de base, formation et certifications.

Limitations et risques

Heureusement, les complications significatives de la rhinoplastie sont rares. Vos risques spécifiques pour la rhinoplastie seront discutés lors de votre consultation.

Toutes les interventions chirurgicales ont un certain degré de risque. Certaines des complications potentielles de toutes les chirurgies sont :

  • Réaction indésirable à l’anesthésie
  • Hématome ou sérum (accumulation de sang ou de liquide sous la peau qui peut nécessiter le retrait)
  • Infection et le saignement
  • Changements de sensation
  • Cicatrices
  • Réactions allergiques
  • Les dommages aux structures sous-jacentes
  • Résultats insatisfaisants qui peuvent nécessiter des procédures supplémentaires

Autres risques spécifiques à la rhinoplastie sont décrits ci-dessous :

  • Problèmes de peau ou rupture de bandage ou de greffage des matériaux exposés à travers la peau fine, particulièrement si des matières étrangères ont été insérés de la peau
  • L’obstruction nasale causée par un gonflement à l’intérieur du nez
  • Blessures à la cloison, la structure qui sépare les narines
  • Une cicatrice surélevée à la base du nez avec l’approche ouverte

Vous pouvez minimiser certains risques en suivant les conseils et les instructions de votre chirurgien spécialiste et certifié, avant et après votre rhinoplastie.

Coûts de la Rhinoplastie

Les tarifs de consultation et le prix d’une intervention de la chirurgie plastique de rhinoplastie en France varie d’un chirurgien plasticien à un autre.

En moyenne et à titre indicatif le coût de la chirurgie du nez en Tunisie est à partir de 1800 euros. Ce chiffre reflète  les honoraires du chirurgien, les frais pour l’établissement de chirurgie, l’anesthésie, les examens médicaux, les prescriptions, les vêtements chirurgicaux et tous les frais divers liés à la chirurgie du nez.

Parce que la rhinoplastie pour des raisons esthétiques est une chirurgie élective, l’assurance ne couvre pas toujours ces frais.

Beaucoup de chirurgiens offrent au patient un plan de financement pour rendre la procédure plus abordable. Toutefois, si votre intervention est prévue pour corriger une déviation de la cloison ou autres déformations structurelles, une couverture par l’assurance est possible et vous devriez vérifier avec votre chirurgien plastique sur cette possibilité.

correction fracture du nez Tunisie 17 Avr
rhinoplastie avant apres 12 Avr
Profiloplastie tunisie pas cher 30 Mar

Profiloplastie : chirurgie du profil facial

Lorsqu’on effectue une chirurgie plastique ou correctrice du nez, il est nécessaire que cet organe et le menton s’accordent. Pour ce faire, le chirurgien peut indiquer au patient de traiter l’image du menton, en même temps que le nez, qui peut sembler inadapté aux nouveaux traits du visage. C’est la profiloplastie.
La profiloplastie vise les individus ayant une dysmorphie entre le nez et le menton, dont ce dernier sera soit en galoche ou fuyant.
L’opération sera réalisée par le chirurgien à l’aide d’images numériques ou par des croquis effectués lors de la consultation préopératoire.

La consultation

Comme pour toute chirurgie esthétique, la rhinoplastie demande une consultation pour définir les souhaits du patient et les résultats désirés.
Le praticien procède à une étude minutieuse par logiciel en 3d, technique du morphing qui simule la modification du nez sur ordinateur. Cette simulation de la chirurgie du nez donne une idée de ce qui pourra être obtenu mais ne garantit pas le résultat final, qui, lui dépendra de chaque patient, et de la sensibilité et de l’expérience du chirurgien.
Les antécédents médicaux et d’éventuelles gênes respiratoires sont abordés. A noter que l’aspirine ou ses dérivés sont interdits pendant les 15 jours qui précèdent et qui suivent l’intervention.
La consultation en chirurgie du nez permet d’établir un dialogue entre le chirurgien et le patient. Elle est indispensable pour que le patient comprenne ce qui est possible ou non et que le chirurgien puisse personnaliser au mieux l’intervention.

chirurgien pour la rhinoplastie 24 Mar
Opération esthétique sur le nez 7 Mar
rhinoplastie tunisie faq 31 Jan

FAQ – Rhinoplastie

Qu’est-ce que la rhinoplastie ?

La rhinoplastie est une intervention de chirurgie du nez à visée esthetique ou réparatrice.

Le but premier de la rhinoplastie est l’obtention d’un résultat naturel. La rhinoplastie doit réparer la disgrâce en conservant une harmonie dans le visage. Le but de la rhinoplastie est de ne surtout pas avoir comme résultat l’aspect criant du “nez refait”.

Les techniques modernes de rhinoplastie permettent de ne toucher qu’aux défauts du nez, sans systématiquement opérer tout le nez. C’est une chirurgie du nez “sur-mesure”, qui permet un résultat plus fin et harmonieux.

Quels sont les objectifs de la rhinoplastie ?

La rhinoplastie présente principalement 2 objectifs :

  • Corriger des déformations inesthétiques du nez, telles qu’une bosse, un nez tombant ou trop relevé, un nez trop long ou trop court, un nez pincé trop fin ou trop large…
  • De plus, la rhinoplastie peut avoir un effet de rajeunissement, lorsqu’elle est réalisée vers 50 ans.

Dans certains cas, le motif de consultation est une gêne respiratoire par déviation de la cloison nasale. Ce problème se traite par septoplastie éventuellement associée à la rhinoplastie : on parle de rhino-septoplastie.

Parfois, une hypertrophie des cornets (formations osseuses présentes dans les fosses nasales) peut expliquer la gêne respiratoire, et elle peut éventuellement être traitée en même temps que la septoplastie.

Le nez des années “60-80” a vécu, et aujourd’hui la chirurgie esthétique cherche le naturel, et non l’aspect “nez refait”. Cette approche est en relation étroite avec la chirurgie réparatrice : la rhinoplastie esthétique “répare” les disgrâces du nez, même si ces anomalies ne font suite à aucun traumatisme ou malformation. La démarche en chirurgie esthétique et réparatrice est donc la même, les techniques sont semblables, et les résultats n’en sont que meilleurs.

Quels sont les motifs de rhinoplastie ?

La demande de rhinoplastie se classe en 4 groupes :

  1. La demande de rhinoplastie purement esthétique
  2. La rhinoplastie post-traumatique, après fracture des os ou du cartilge du nez
  3. La rhinoplastie pour gêne respiratoire
  4. La rhinoplastie pour malformations du nez : syndrome de Binder, fentes faciales…

Est-ce que tout le monde peut bénéficier d’une rhinoplastie ?

Même si les défauts restent du domaine du subjectif, il existe une part objective que le chirurgien retrouve lors de son examen clinique. Si le défaut objectif du nez peut être amélioré par la rhinoplastie, et si le désir du patient est clairement défini, le chirurgien peut y répondre en acceptant de réaliser l’intervention de rhinoplastie.

En revanche, pour éviter toute déception, le chirurgien doit expliquer ce qui relève du domaine de l’illusoire, parce que insuffisamment corrigeable par la chirurgie (par exemple, faire un petit nez fin chez une patiente à nez très large et peau épaisse).

“Une rhinoplastie réussie repose avant tout sur une longue concertation avec le chirurgien, afin de comprendre votre désir, de créer le climat de confiance, et de vous expliquer ce que la rhinoplastie peut faire, et ce qu’elle ne peut pas améliorer.

Autres FAQs sur chaque type de rhinoplastie :

rhinoplastie de révision en tunisie 17 Jan
consultation rhinoplastie tunisie 10 Jan
rhinoplastie tunisie indications 9 Jan

La chirurgie du nez : Pour quelles indications ?

La chirurgie du nez est une des interventions les plus demandées parmi les opérations du visage. Les personnes qui souffrent de leur nez et qui estiment que celui-ci est un handicap se décident généralement très tôt à se faire opérer (entre 17 et 35 ans) et donc à subir une chirurgie esthétique du nez.

La chirurgie du nez n’est pas une opération de chirurgie de rajeunissement car elle vient en aide aux personnes qui souffrent d’un handicap réel et qui cherchent une solution pour changer leur vie.

L’essentiel aujourd’hui, lorsque l’on subit une telle intervention, est que le nez paraisse naturel et en harmonie avec le reste du visage. L’objectif du praticien est de créer l’équilibre le plus satisfaisant possible. Un nez est très difficilement camouflable, l’intervention doit donc être pratiquée par un chirurgien ayant de l’expérience en chirurgie du nez pour obtenir un résultat irréprochable.

Les indications pour une chirurgie du nez

Selon la forme du nez, celui-ci subit des interventions différentes.

  • Un nez trop long

Pour un nez trop long, on intervient sur l’os et le cartilage. On sépare alors la peau et les muqueuses internes des os et du cartilage. On décolle et on replace les faces latérales du nez dans la position désirée. On garde le sommet de la cloison pour éviter effondrement et ensellure puis on remodèle le cartilage des ailes.

  • Un nez large

Sur un nez large, on rapproche les os propres pour l’affiner.

  • Une pointe de nez trop grosse

Pour une pointe trop grosse, on rapproche les parois latérales, et on réduit le cartilage excédentaire pour diminuer son largueur et affiner l’arête. Alors que pour une pointe évasée ou tombante, on pose de petits greffons de cartilage.

  • Un nez creux

Lorsqu’il s’agit d’un nez creux, on fait une greffe d’os-cartilage prélevée sur la cloison du nez ou le pavillon de l’oreille.

  • Un nez court

Sur un nez court, il faut un apport de substance osseuse, si la peau et la muqueuse suffisent à le couvrir.

  • Un nez déformé

Enfin, pour un nez déformé par suite d’accident, on peut l’améliorer ou le réparer par une greffe de cartilage, prélevée localement ou à l’oreille.